Pour résumer en quelques mots les épisodes précédents : ce qui compte pour la loi d’attraction, c’est ma vibration. C’est donc là que je vais agir. C’est une bonne nouvelle car agir en moi c’est quand même vachement plus faisable que d’essayer de contrôler l’extérieur. Quand je comprends que changer ma vibration est mon choix et ma responsabilité, je reprends le pouvoir sur ma vie. Ici, on va voir un certains nombre de pistes d’action pour agir concrètement.

Ce billet fait partie d’une série sur la loi d’attraction :

Pistes d’action pour la loi d’attraction – 1 : des pratiques visant à « arrêter d’entretenir le creux »

C’est la première rubrique : des pratiques qui visent à stopper le tourbillon infernal du creux qui s’auto-entretient. Ces stratégies sont utiles pour tous les sujets où je suis allée tellement loin dans le creux que l’effet d’entrainement de la loi d’attraction est devenu hyper puissant. Face à une telle puissance, il est simplement impossible de passer directement au plein. Les stratégies utiles ici visent donc à simplement stopper l’entrainement, à arrêter la boucle infernale.

Voici ce que l’on peut faire par exemple :

  • Dormir (les pensées cessent d’elles-mêmes, le mouvement s’arrête)
  • Méditer (les pensées ne font que passer, elles ne sont plus entretenues)
  • Mettre son attention sur un tout autre sujet que celui qui nous préoccupe. Pour cela, avoir une petite liste de kifs sur soi, ça aide vachement. Personnellement je me visualise descendant une belle montagne à ski, courant dans la forêt, volant au-dessus des arbres, dans un cercle d’ami·es autour d’un feu, faisant un hug, etc.
  • Remonter d’un cran l’échelle émotionnelle. Par exemple passer de la déprime à la colère, ou de la colère à la frustration, de la frustration à la déception, etc. On choisit d’autres pensées, plus générales que celle qui tourne en boucle. Et on retient celles qui permettent de remonter d’un cran. Par exemple passer de « les gens sont trop cons à jeter leurs masques partout par terre » à « je suis tellement triste de voir ces masques par terre » puis « j’aime tellement respecter la nature et les autres », etc.

Pistes d’action pour la loi d’attraction – 2 : des pratiques pour aller rencontrer le creux (conséquence : le transformer)

Vigilance : quelle est mon intention ?

J’insiste ici là-dessus, car c’est hyyyyyper important. Mon intention est d’aller rencontrer le creux en moi et qu’en conséquence le creux se transforme. Rencontrer, ça veut dire accueillir, faire de l’espace, ne rien vouloir. Si mon intention est de transformer le creux ça ne marche pas, rien ne se transforme ! Ce à quoi je résiste persiste… En effet, dans ce cas là, je vibre « le creux est pourri je veux m’en débarrasser ». Naturellement, je continue à vivre « le creux est pourri ».

« Ce que je fuis me poursuis, ce que j’accueille me transforme »

Jennifer Paine Welwood, poème « Inconditionnel » (ici en anglais et ici en français)

Pour aller plus loin sur ce sujet, vous trouverez ici mes billets de blog taggés « lâcher-prise », et ici quelques articles sur ce thème de l’intention.

Ce qui m’aide à avoir une intention ajustée, c’est mon regard. De quelle façon je regarde le creux, le manque en moi ? Au lieu de le voir comme un truc pourri qui ne devrait pas être là et qui m’empêche de vivre mes rêves, je choisis un autre regard. Je choisis de voir le creux en moi comme le signal de quelque chose qui m’attend. Chaque symptôme est quelque chose de vivant en moi qui a besoin d’être entendu, rencontré, écouté, honoré, restauré, etc.

Si je m’ouvre à cela, j’offre ma présence et je réponds à l’appel. Ainsi le « creux » aura joué son rôle de messager. Il ne sera plus nécessaire et pourra se dénouer pour faire la place à autre chose.

Exemples

Voici ce que l’on peut trouver par exemple :

  • Petit creux ordinaire. Il peut me signaler que j’ai besoin d’empathie, d’écouter et de nommer mes besoins et aspirations dans l’instant.
  • Aspects oubliés de ma biographie. Parfois le creux est nécessaire car il me renseigne sur une zone oubliée en moi. Au fond il y a un truc qui m’appelle, qui a besoin d’être rejoint dans ses ressentis et son vécu. Par exemple, l’enfant ou le bébé que j’étais, dans certaines circonstances douloureuses. Parfois c’est une ressource que j’ai mise de côté pour la protéger, parce qu’elle n’était pas la bienvenue. Par exemple, la spontanéité fraiche de l’enfant libre, etc.
  • Êtres en attente dans mon transgénérationnel. Parfois le creux, l’émotion forte en moi, est un message de quelqu’un qui m’appelle à travers ma lignée. Il peut s’agir d’un choc ou un manque qui a été vécu, d’une émotion qui a été niée, un être qui a été exclu ou oublié, ou qui que ce soit qui souhaite être restauré, honoré, nommé, regardé, etc.
  • Autres trucs possibles. Inconscient collectif, transpersonnel, vies antérieures ou parallèles, trucs karmiques (mettez ici toutes les choses qui font sens pour vous). Quel que soit le nom qu’on donne a cela, si le creux se trouve en moi, c’est une invitation à aller l’écouter et le rencontrer.

Pistes d’action

Pour tout cela, il existe de nombreuses approches qui partagent cette vision que chaque creux a son rôle, sa pertinence, sa justesse. Ces approches choisissent de nous accompagner, avec douceur et bienveillance, vers la rencontre et l’écoute de ce qui appelle en nous. Je peux citer par exemple les choses que je connais un peu pour les avoir expérimentées :

  • la Communication Non-Violente, et en particulier sa branche d’Accompagnement Individuel (AI-CNV)
  • la Maïeusthésie
  • Les constellations systémiques et familliales selon Bert Hellinger
  • Accompagnements énergétiques, le magnétisme, …
  • Approches corporelles, massages ayurvédiques, gestalt-sensitive, …
  • Pratiques avec un outil particulier : Jeu de la Transformation, Oracles, Tarots, Yi Jing, …

Des listes de praticiens sont disponibles sur internet pour toutes ces approches. Si vous aimez faire ça en autonomie, vous pouvez également vous lancer à vous auto-accompagner. Le billet des ressources de cette série donne une liste de références sur ces sujets.

Pistes d’action pour la loi d’attraction – 3 : des pratiques pour mettre plus de plein dans nos vies

Dans ce paragraphe on va regarder comment nourrir le plein, contribuer à la plénitude, à nourrir ce qui fonctionne, afin d’activer la zone « pleine » et vibrer la joie, pour continuer à vivre ça encore plus.

  • Se concentrer sur les choses qui fonctionnent bien dans ma vie, diriger mon attention vers ces zones (éviter de ressasser les autres), cultiver la réjouissance pour ce qui marche bien, faire mousser au maximum la joie et la célébration de ce qui marche.
  • Choisir consciemment où je mets mon attention, choisir consciemment ce que je mange, consomme, ce que j’écoute. Plus globalement, je choisis le plus possible des nourritures (au sens large, tout ce qui me nourrit : aliments, relations, lectures, médias, etc.) qui contribuent à augmenter ma vibration et à soutenir des émotions agréables.
  • Idem avec les actions que je pose, ce que je choisis de dire ou de faire, cet email que je m’apprête à envoyer, etc. Ici, choisir d’aller du côté du plein plutôt que d’entretenir le creux. Je peux me poser la question : si je fais ça, est-ce que j’augmente ma vibration ou est-ce que je la descends, est-ce que je me sens mieux en le faisant ?
  • Idem avec les choix de vie grande échelle : job, lieu de vie, partenaire, relations ? Ici aussi, choisir ce qui va contribuer à plus de joie dans ma vie.
  • Prendre du temps pour kiffer, faire des choses qui me font plaisir, me font du bien, jouer, danser, vivre libre, etc.
  • Pratiquer la gratitude à longueur de journée, avoir un état d’esprit de gratitude, cultiver la joie d’être soi.
  • Pratiquer la méditation des besoins en plein, pour faire l’expérience concrète et réelle, dans mon corps et mon coeur, de la plénitude de mes aspirations.
  • Empathie puis action. Après avoir reçu de l’empathie et avoir goûté un certain apaisement, dû à la connexion d’avec mes besoins nommés ou en plein, mettre en place une toute petite action qui me permet dès maintenant de vivre ce que j’aime, sans attendre que l’extérieur (ou les autres) change. Par exemple si je touche un besoin de respect, puis-je trouver une action soit pour me donner à moi-même ce respect, soit pour l’offrir à quelqu’un d’ autre ?

Pour finir : petits rappels sur la loi d’attraction

Je boucle ici en rappelant quelques éléments à retenir pour tirer le meilleur parti de tout cela. Personnellement ce sont des choses que je me redis de temps en temps, car parfois j’oublie… Alors je relis tout cela, et je me souviens.

Comment passer de la foi en cette loi d’attraction à la confiance en cette loi ?

En expérimentant. Je peux commencer par observer que quand je suis d’une humeur de chien, tous les gens dans mon bus du matin sont des connards. Au contraire, ces mêmes gens sont des humains souriants et accueillants le jour où je suis de super humeur. Observer que quand je m’attends à recevoir de la douceur et de la coopération c’est souvent ça que je vis, et quand je me dis que ça va être horrible c’est aussi ça que je vis. Avec ces observations, prendre conscience que j’apporte qui je suis à ce moment là dans chaque situation, et que je contribue aux problèmes comme aux joies. Expérimenter dans les deux sens, à la fois le creux et le plein.

Me souvenir que j’ai le choix

Je me souviens que je suis libre de choisir de continuer à râler, de continuer à m’accrocher à mes reproches et à l’idée que Machin est trop con, de choisir de rester avec mes besoins en creux. Si je fais ça je creuse le malaise, je suis libre de le faire, j’ai le choix. En acceptant l’idée que j’ai le choix, j’endosse aussi la responsabilité de ma vibration et de comment je vis les choses dans ma vie. Cette responsabilité, lourde à porter au début, est justement le chemin pour retrouver mon pouvoir de choisir autre chose et transformer ma vie…


Ça vous parle ? Pour aller plus loin, je vous propose de laisser en commentaire (tout en bas tout en bas) le premier petit pas possible que vous aimeriez mettre en place après cette lecture, ou toute autre idée qui vous vient.


Songez également à vous inscrire à la newsletter pour recevoir quelques nouvelles occasionnelles (je ne vous spamerai pas, promis). Pour vous inscrire, remplissez simplement le formulaire juste ici :


— Image par Quang Nguyen vinh de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.