Un peu d’inspiration pour aujourd’hui, ça vous dirait ? Je vous partage cette citation de Joseph Campbell, qui m’accompagne chaque jour : « suis ta joie ». Je commence avec une tentative de traduction personnelle. Ensuite je dis quelques mots sur ce qui me plait dans cette citation. Et vous trouverez tout en bas la version originale, avec Joseph Campbell en vidéo en prime !

La citation traduite

« Si vraiment tu suis ta joie, tu te places comme sur des rails qui auraient toujours été là, n’attendant que toi, et la vie que tu es voué·e à vivre est celle que tu es en train de vivre. Quand tu peux voir cela, tu commences à rencontrer des gens qui résonnent avec ta joie, et ils et elles ouvrent des portes pour toi. Je le dis, suis ta joie et n’aie pas peur, et des portes s’ouvriront là où tu n’imaginais même pas qu’il y en eût. » — Joseph Campbell

Simplicité et efficacité !

J’aime cette idée de suivre le chemin de ma joie car c’est une boussole facile à retenir. Elle fait partie de ma boite à outils quand je suis perdue, coincée, tout comme les questions « qui ai-je envie d’être dans cette situation ? » ou encore « qu’est-ce que j’ai envie de me faire vivre ? ». Et comme c’est tout simple, la réponse est toute simple aussi : en général mon corps répond très clairement oui ou non 🙂

Alors bien sûr ce n’est pas si simple, je fais parfois des choses sans suivre ma joie, parce que je choisis autre chose. Dans ce cas, ce qui m’aide est de prendre le temps de faire le deuil de ce que je ne choisis pas, de la joie à laquelle je renonce pour un temps, pour prendre soin d’autres aspirations et besoins dans ma vie…

Ce que j’aime dans le fait de suivre ma joie c’est que, même si j’ignore tout du chemin, même s’il peut y avoir des embûches et beaucoup d’inconfort, j’ai comme une force à l’intérieur. C’est comme si m’appuyer sur ma joie, celle qui rayonne depuis mon coeur et mon corps, me donne accès à ma vérité. Et cette connexion à ma vérité joue un rôle de protection face aux incertitudes de la route, comme la garantie (assez incroyable vue que j’ignore tout de l’avenir) d’être au bon endroit… Vous voyez ce que je veux dire ?

En version originale

Voilà, c’est tout pour maintenant, je vous laisse avec la version originale de Joseph Campbell :

« If you do follow your bliss, you put yourself on a kind of track that has been there all the while, waiting for you, and the life that you ought to be living is the one you are living. When you can see that, you begin to meet people who are in your field of bliss, and they open doors to you. I say, follow your bliss and don’t be afraid, and doors will open where you didn’t know they were going to be. » — Joseph Campbell

On a même la chance de pouvoir le voir en vidéo sur YouTube :


Ça vous parle ? Pour aller plus loin, je vous propose de laisser en commentaire (tout en bas tout en bas) le premier petit pas possible que vous aimeriez mettre en place après cette lecture, ou toute autre idée qui vous vient.


Songez également à vous inscrire à la newsletter pour recevoir quelques nouvelles occasionnelles (je ne vous spamerai pas, promis). Pour vous inscrire, remplissez simplement le formulaire juste ici :


— Image by David Mark from Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.